Texaco, et pourtant nous vaincrons

© Éd Les arènes, 2019 – Fajardo, Tardy-Joubert, Roudeau

Pendant vingt ans, la compagnie Texaco a exploité l’or noir en Amazonie équatorienne. En 1993, le pétrolier américain a quitté le pays en laissant derrière lui l’une des pires catastrophes écologiques et humaines au monde. Emmenés par l’avocat Pablo Fajardo, 30 000 habitants se battent en justice depuis vingt-cinq ans pour obtenir réparation. Leur combat, réplique de David contre Goliath, est l’un des plus méconnus et des plus importants de notre époque.

L’exposition en 13 panneaux retrace l’histoire de ce scandale écologique. La scénariste Sophie Tardy-Joubert en apportera un éclairage lors de la table ronde organisée le dimanche 29 septembre à 14 h, dans le petit chapiteau.

En partenariat avec Amnesty International

Tennis couverts